Texte : mathieu bertholet

Mise en scène : marc liebens.

Genève novembre 2004